Abonnez-vous à la newsletter !

Je m'abonne

Biodiversité

Déjà 29 espèces accueillies.

Production 2017

11 kilos de légumes et de fruits sur mon balcon.

Biologique

Une production 100% bio des graines à la terre.

Tous les articles

C’est l’automne ! Je ne sais pas vous, mais moi, j’adore cette saison. Il y a évidemment le feuillage doré des arbres qui, avec le changement de lumière, offrent un visage nouveau aux paysages que l’on connaît pourtant par coeur. Ma rue n’est plus ma rue, c’est un tout nouvel endroit chaleureux et agréable. L’automne, c’est aussi la saison des potirons et des courges, et avec eux, le grand retour des soupes et des soirées cocooning, bien posés tranquille au chaud quand l’air se rafraîchit. Il y a les châtaignes (et l’odeur des marrons chauds dans Paris) les noix fraîches et délicieuses, le raisin bienLire la suite →

C’est l’automne, mais pas question pour autant de se relâcher ! Allez, on garde le rythme, il reste encore quelques belles journées avant le gel… En cherchant sur Internet quelles fleurs à croissance rapide pouvaient être plantées en septembre, je suis tombé sur… les crocus à safran. Ce que je souhaitais avant tout, c’était des fleurs à bulbes, déjà parce que j’ai vu beaucoup de jardins fleuris cet été, et ça a éveillé des envies. Ensuite, je souhaitais m’exercer à la multiplication des caïeux. Le côté safrané de la chose, c’était en quelque sorte le pistil sur le gâteau. J’ai donc commandé 10 bulbes de crocusLire la suite →

Je vous l’avais promis, le revoilà ! Le Rookie Club (de lecture…) et de retour. Alors, n’allez pas croire que je n’ai rien lu pendant l’été ! En fait, je me suis plongée dans tout un tas de livres de physique et d’astrophysique qui n’avaient pas grand-chose à voir avec ce blog. Bref, je suis entrée dans une autre phase, et je lis maintenant des bouquins… De biologie. Voilà. Le livre d’Audrey Dussutour m’avait en quelque sorte ouvert l’appétit. La biologie, ça colle davantage avec l’esprit du Rookie Club. Je vais donc vous parler d’un bouquin exceptionnel qui peut – peut-être ? – paraître rebutantLire la suite →

Il y a un an, j’achetai ma toute première plante. La première pièce de ce qui est devenu ensuite : mon chouette balcon en permaculture. J’ai donc effectué un premier cycle entier. L’occasion de faire un petit bilan pour repartir pour une deuxième année ! Récapitulatif de la 1ère année de permaculture sur le balcon Été 2016 : j’apprends que la permaculture existe, et je lis tout ce que je trouve sur le sujet. À ce propos, c’est fou comme la documentation a explosé en seulement un an. L’an dernier, il n’y avait quasiment que la ferme du Bec Hellouin et pour son adaptation urbaine,Lire la suite →

Edit : cet article a été rédigé en juin, j’ai mis à jour les dernières photos pour que vous puissiez voir la tournure qu’il prend. Depuis que j’ai eu quelques soucis avec l’un de mes reins, je suis devenue une vraie fan d’infusions, mon combo préféré étant gingembre frais + thym frais. Le thym, c’est simple à faire pousser mais à force de voir défiler les racines de gingembre en cuisine, j’ai fini par me pencher sur le sujet. C’est un peu comme les noyaux d’avocats, je dois me faire violence pour ne pas lancer une énième germination « pour le plaisir » de voir la graine germerLire la suite →

Je sais ce que vous vous dites en voyant ces deux rangs parfaits de radis. Mais quelle régularité ! Quel magnifique semis ! Non ? 😉 La toute première culture que j’avais tentée l’an dernier, c’était les radis ! On en raffole et c’était de saison (puisque j’ai décidé de me mettre au jardinage en septembre…) La récolte avait été bonne, même si j’en avais semé trop peu. J’avais effectué mes semis en godet avant de replanter dans un bac. Cette année, pas question de faire l’impasse sur les radis. En revanche, grosse flemme de ressortir les godets… (Je commence à comprendre pourquoi la plupartLire la suite →

Au mois d’août, le jardin a dû se débrouiller seul ou presque ! Nous étions en vacances en Italie mais une bonne âme à accepter de passer pour l’arroser ! Ouf ! Pas trop de stress hydrique donc, même si certaines plantes semblent avoir soufferts. C’est le cas des haricots et de la courge. Rien de très grave sachant que nous avions déjà eu deux belles récoltes de haricots verts (note pour le printemps : en mettre encore plus !) et que le gros des semis de courges (potimarrons et butternuts) pousse tranquillement dans les Hauts de France sur un tas de fumier géant (photosLire la suite →

Quand il y a un an, j’ai voulu me lancer dans le jardinage, c’était pour manger de bonnes tomates comme celles que l’on dégustait en août, chez nos amis lorrains. Alors, les fraises, les groseilles, les haricots, les aromatiques… C’est sympa, mais cette semaine, les choses sérieuses : les premières tomates étaient mûres. En réalité, j’en avais déjà eu, mais les deux ou trois premières étaient atteintes du cul noir, et il n’y avait pas grand-chose à sauver. On a aussi mangé un grand nombre de tomates cerises, mais les tomates cerises, c’est pas pareil ! Voici la première vraie récolte. 4 grosses tomates (lesLire la suite →

Aujourd’hui, quelques conseils pour débuter un balcon urbain en permaculture. Ce n’est pas toujours simple de savoir par où commencer et de garder son objectif en tête à chaque étape. Face à certains dilemmes (choix de produits, d’espèces, tailler ou non…) on peut se retrouver avec un alignement de jardinières en plastique plantées de géraniums. (Non, pas que ce soit mal, loin de là – vive les géraniums – mais disons que ce n’était pas exactement ce qu’on souhaitait faire au départ…) Donc, si vous souhaitez vous lancer, voici ce qu’il faut savoir et quelques conseils pratiques. Ce n’est pas compliqué mais la première année peut s’avérerLire la suite →

Il y a un an, quand j’ai entendu parler de la permaculture, j’ai commencé à faire des croquis pour imaginer la parfaite jardinière urbaine. J’avais imaginé tout un tas de systèmes pour récupérer l’eau de pluie, faire pousser de la mousse et des champignons et faire en sorte que ce petit écosystème se débrouille seul et soit un petit bout de nature reconstitué… C’était très ambitieux ! Au moment de passer à l’acte, j’ai donc du faire quelques concessions et partir sur quelque chose de plus simple. Pour le cahier des charges, je n’ai finalement conservé que quelques critères : un GROS volume de terreLire la suite →

Dernière vidéo