En mars, mon balcon ne ressemblait pas à grand chose. Quelques pots de terre à nue et beaucoup de pucerons (si vous avez manqué l’épisode !) Voici à quoi il ressemble fin avril : À grand renfort de savoir noir, je suis parvenue à endiguer la progression de pucerons. Je continue d’ouvrir l’oeil ! Dès que les températures grimpent… Des abeilles viennent butiner ! Ça, c’est vraiment une bonne nouvelle pour moi. Moins pour elles, car j’ai encore peu de fleurs. Heureusement, le jardinier de ma commune est très fort et les jardins publics sont magnifiques. (Je vous en ferai une visite à l’occasion.) LesLire la suite →

« Je suis parti vivre dans les bois parce que je voulais vivre en toute intentionnalité… » Les éditions Gallmeister proposent une nouvelle traduction du grand classique « Walden ou la vie dans les bois » de Henry David Thoreau. Connaissez-vous Thoreau ? Pour ceux qui l’ignorent, il a rédigé en 1849, un ouvrage essentiel qui marquera le XXème siècle en inspirant Gandhi pendant son séjour en prison, mais aussi Nelson Mandela et Martin Luther King. Il s’agit de « La Désobéissance civile ». En 1844,Henry David Thoreau a 27 ans et il achète un bout de terrain sur les rives du lac Walden dans le Massachusetts. Il commence à y construireLire la suite →

L’un des piliers de la permaculture est le paillage. En réalité, le paillage pourrait être pratiqué en toutes circonstances ! Il n’y a que des avantages : le paillage maintient l’humidité des sols. Comme on dit « un paillage vaut 10 arrosages. » (En réalité, c’est davantage : « un paillage vaut un arrosage », ce qui en soit est déjà pas mal ;)) En se décomposant, le paillage nourrit la terre et l’enrichit. Il évite la pousse des mauvaises herbes, même si sur un balcon, les mauvaises herbes ne sont pas le principal problème 😉 Il protège également les plantes des nuits fraîches. Quel paillis choisir ? OnLire la suite →

Je dois souvent répondre à la question : mais c’est quoi exactement la permaculture ? En général, pour faire simple, j’explique que c’est une alternative à la culture traditionnelle. Le but est de recréer un petit morceau de nature sauvage. Souvent ça s’arrête là. 😉 Pour ceux qui souhaitent en savoir plus, je vais essayer de vulgariser l’idée. 🙂 On lit souvent des articles qui résument la permaculture à une question de buttes. À mon sens, les buttes ne sont pas le point central de la permaculture. Pour moi, la permaculture c’est avant tout une question de terre et de biodiversité. La terre : un bienLire la suite →

Ce week-end, j’étais avec le papa de mon copain qui a plus de 80 ans et presque autant d’années d’expérience en jardinage (vous voulez des photos de son jardin ?). En écoutant la météo qui prédisait du gel pour la fin de la semaine, je me suis mise à trembler pour mes plantes ! Réponse laconique du papa : « Les Saints de Glace arrivent en avance, cette année ! » Des années à entendre parler de ces « Saints de Glace » sans y prêter attention ! (Un peu comme la Sainte-Catherine où tout prend racine…) Alors, je me suis renseignée rapidement. Peut-être que ce que je vaisLire la suite →

Faire son compost sur un balcon, c’est parfaitement possible. C’est aussi très simple. Depuis deux ou trois ans, on voit fleurir des composteurs connectés et autres « composteurs de cuisine » qui coûtent entre 50 et 1 300 euros (oui oui, c’est ici). Perso, je pense que c’est du gadget et du green washing. Qui a besoin d’autant de compost par mois ? À moins d’avoir un champ… Je ne vois pas l’intérêt. Pourquoi vouloir obtenir en 48 heures, ce que la nature met plusieurs mois à faire ? Moi qui adore le web depuis près de 20 ans maintenant (la preuve avec ce blog), j’ai duLire la suite →

Les pucerons sont des petites calamités qui si vous les laissez se développer peuvent finir par épuiser totalement une plante et envahir la totalité de votre balcon. Si dans un jardin, les choses se régulent naturellement avec l’arrivée de coccinelles par exemple, sur un balcon, les pucerons auront le temps de s’installer avant que la première coccinelle n’ait le temps de « spotter » votre potager et de vous venir en aide. Par ailleurs, ne pensez pas que parce que votre balcon est à un étage élevé, vous êtes à l’abri. Perso, le mien est au 4ème, au-dessus des cimes des arbres de la rue et leurLire la suite →

Suite à un petit caprice dans une jardinerie, nous nous sommes retrouvés avec un adorable petit citronnier sur le balcon. Tous mes « warning » se sont allumés, j’ai pensé cochenilles, hivernage, taille, sans parler des maladies forcément existantes, mais que je ne connaissais pas… Et pourtant, le petit père est arrivé chez nous, et il fallait bien s’en occuper. Rapidement, il est devenu évident que l’arbuste n’avait jamais entendu parler de permaculture et qu’il nous demanderait beaucoup d’attention, à commencer par… une dose d’engrais deux fois par mois au printemps et pendant l’été. Rien que ça. Les citronniers ont des besoins précis en Azote, Phosphate etLire la suite →

L’hiver dernier, j’avais installé un hôtel à insectes sur mon balcon avec l’idée de commencer à y ramener un peu de biodiversité… Une partie de moi était très sceptique quant à la possibilité que des insectes puissent découvrir cet endroit et s’y installer… Mais soit. À ma connaissance, il ne s’est pas passé grand-chose là-dedans pendant plusieurs mois… À la mi-mars, j’ai eu l’occasion d’observer un drôle de manège. Un bourdon tout poilu (un osmie en réalité) faisait des allers et retours réguliers dans mon hôtel. Je me suis même amusée à le chronométrer : de 9h du matin à 19h (de l’arrivée du soleilLire la suite →

Je trouve certains potagers verticaux absolument magnifiques en plus d’être pratique lorsque l’on manque de place. Du coup, comme je me renseignais pour moi même et notamment trouver des balconnières à suspendre aux résilles de ma jardinière principale, je vous ai fait une petite sélection. Il s’agit de potagers verticaux à acheter, mais certains peuvent être faits par les bricoleurs. 😉 1. Potager vertical : la bibliothèque de légumes et d’herbes Voici ma préférée car elle ressemble à une bibliothèque. Le design est finalement assez simple mais le résultat est vraiment charmant. Les étagères sont inclinées ce qui évite aux légumes/plantes de devoir s’élever vers le ciel.Lire la suite →