La Ferme Sainte-Marthe : un gros coup de coeur

La Ferme Sainte-Marthe : un gros coup de coeur

Obtenir de bonnes graines biologiques, ce n’est pas toujours simple ! Si on souhaite éviter les hybrides, les graines traitées et les espèces un peu trop manipulées, on se retrouve rapidement sur des forums d’échanges de graines. Un dispositif convivial mais pas toujours simple. (Le problème des semenciers sera abordé dans un autre article.)

Perso, en dehors des semences que je fais moi-même, je m’approvisionne depuis déjà deux saisons chez La Ferme Sainte-Marthe. J’en suis vraiment ravie et je me suis dit que cela méritait bien un article de blog parce que le bon travail doit être signalé.

  • D’abord, ils fabriquent leurs propres semences, et ça, c’est un sacré boulot qui mérite d’être salué.
  • La plupart sont certifiées biologiques, elles ne sont pas traitées et peuvent être semées l’année suivante (bravo !)
  • La transition vers le bio ne fait pas du jour au lendemain, dans ce cas, les graines sont mentionnées comme étant « non traitées » : de la transparence donc !
  • Pour ne rien gâcher, la ferme Sainte-Marthe se situe dans la région d’Angers et le Val de Loire, c’est quand même un coin extraordinaire, non ? 😉
  • La Ferme Sainte-Marthe dispose d’un site Internet et livre dans toute la France. Il est également possible de commander des plants (ce que je n’ai encore jamais fait).

Passons aux choses sérieuses : les références. Le catalogue est dingue ! Il donne envie de tout tester, et il booste la créativité.On y trouve un nombre incroyable d’espèces différentes mais il y a aussi, les « variétés maintenues ». Il s’agit d’espèces oubliées qui sont remises en production. La Ferme Saint-Marthe cite l’exemple de la tomate Reine des Hâtives réintroduite au catalogue officiel des espèces et variétés en 2011 par eux-mêmes ! « Cette variété a été repérée dans un catalogue ancien. Son caractère hâtif en production est considéré comme intéressant, pour élargir la saison de production dans le temps. Il a donc fallu se procurer des semences de base auprès d’un organisme conservatoire, l’INRA, puis les mettre en production pour obtenir de nouvelles semences. Enfin, après l’inscription au catalogue officiel, la Tomate Reine des Hâtives a pu de nouveau être proposée au grand public.  »

Dès que le rush des semis de légumes sera passé, j’envisage de me faire un magnifique « Tea Garden » chez eux et rien que d’y penser j’ai hâte !

Enfin, parce que quand même ça compte : perso, j’ai un taux de réussite de 100% avec leurs graines. J’ai acheté et semé une bonne dizaine d’espèces, et toutes ont parfaitement germé, aucun plant n’a filé ou n’a fondu.

Alors, un conseil : laissez vos graines hybrides F1 achetées en supermarché et passez une commande sur le site de la Ferme Sainte-Marthe. En plus d’obtenir de beaux légumes, vous soutiendrez un très chouette semencier qui se donne du mal 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *