En préparant les semis et le printemps, je réfléchissais à comment faire gagner un peu de hauteur à mon potager. L’an dernier, les treilles n’avaient pas été réellement occupées. Je m’étais contentée d’y accrocher de petites jardinières remplies de fraisiers. Cette année, je vais tenter deux ascensions. L’une florale, et l’autre légumineuse. D’un côté un mélange de fleurs grimpantes typeLire la suite →

J’ai conscience qu’avec mon feuilleton « bourdon » je vous tiens en haleine dans un suspens insoutenable. Je reviens donc vous donner quelques nouvelles. Précédemment dans « BumbleBee 2 : le retour ». L’an dernier, les coccinelles occupaient toutes mon attention, cette année, c’est les osmies cornues. Je ne vais pas vous refaire tout le feuilleton en détail. 1) avril 2017 : un bourdonLire la suite →

Avant de parler de semis, je vais faire un petit point sur l’hiver puisque j’ai été honteusement absente de ce blog durant cette saison. (En même, il n’y avait pas grand chose à signaler…) J’ai eu des tomates jusqu’à la fin du mois d’octobre. Les plants jaunissaient, séchaient mais les tomates murissaient malgré tout. Comme quoi, quand on parle deLire la suite →

Je reviens aujourd’hui  pour partager avec vous une initiative du Museum d’histoire naturelle de Paris : Vigie-Nature. Il s’agit d’un réseau de citoyens observateurs de la biodiversité partout en France afin de suivre la progression (ou non) des différentes espèces dans différentes zones géographiques. C’est une initiative collaborative dont le principe est peut-être déjà connu des lecteurs les moins citadinsLire la suite →

Je ne vous ai jamais parlé de mes plantes d’intérieur ! Et pour cause… Nous n’en avions pas. Nous sommes exposés sud-est, et la lumière de l’appartement est assez complexe. (Je ne vais pas vous détailler le problème, mais elle est franche et directe jusqu’à 14 heures, puis le soleil passe le coin de la rue et l’intérieur s’assombrit. C’estLire la suite →

L’an dernier, j’avais accueilli avec ravissement un bourdon. Il était venu nicher dans mon hôtel à insectes à la mi-mars. Avec beaucoup de ténacité et de patience, il faisait ses allers et retours à un rythme régulier à tel point qu’on avait fini par l’appeler BumbleBee (quelle originalité !) La petite bestiole impressionnait par son obstination à retrouver l’hôtel àLire la suite →

L’an dernier, alors que j’étais avec le papa de mon copain qui a plus de 80 ans et presque autant d’années d’expérience en jardinage (vous voulez des photos de son jardin ?). En écoutant la météo qui prédisait du gel pour la fin de la semaine, je me suis mise à trembler pour mes plantes ! Réponse laconique du papaLire la suite →