Mon laurier rose a pris le gel : comment le sauver ?

Mon laurier rose a pris le gel : comment le sauver ?

Mon laurier rose a pris le gel à la toute fin de l’hiver après avoir affronté vaillamment la neige, les pires vagues de froid et le Moscou-Paris ! Même s’il a perdu de sa superbe, j’ai bon espoir qu’il reparte. Je vous raconte l’épopée de ce petit arbuste qui m’a été offert l’an dernier.

Laurier rose gelé : à quoi le reconnaît-on ?

Un matin, alors que je faisais ma tournée habituelle du balcon, j’ai remarqué que le laurier rose (ou d’Espagne) avait une vilaine couleur brune. Lui d’habitude, d’un joli vert sombre ressemblait soudainement à un olivier. Je l’ai donc rentré, mais évidemment, le froid était passé et cela n’a pas changé grand-chose.

Les feuilles ont commencé à sécher sur le pied. Très clairement, trois des cinq branches étaient cuites par le froid. (Les trois plus grandes évidemment… Sinon, c’est moins drôle.)

Sur la photo ci-dessous, j’avais déjà taillé trois branches sur cinq et on voit clairement que parmi les deux restantes, celle de droite a gelé également. Certaines feuilles sont à moitié sèches.

Même si la situation paraît compliquée, il est possible d’essayer de sauver sa plante, qui contrairement à ce que l’on pourrait penser n’est pas forcément totalement morte.

Que faire pour tenter un sauvetage en urgence ?

D’abord, il faut tailler les parties sèches. L’idée est de retirer le bois mort, et de tailler (rabattre) les tiges à environ 10/15 cms du sol. En ce qui concerne mon petit spécimen, il n’y avait que du bois mort, donc j’ai coupé plus court encore.

Avec le temps, les parties gelées ont continué de sécher. Je n’étais pas totalement certaine que la tige de droite était bien morte… Avec le changement de couleur et de texture progressif, il n’y a plus vraiment de doute. Dans un deuxième temps, je l’ai donc également taillée mais en conservant la base qui était saine.

À ce moment-là, de l’article, vous vous dites peut-être : « non, mais elle est dingue, jamais elle ne le récupérera. » C’est vrai qu’il a une triste figure, mais j’ai toutefois de bonnes raisons d’espérer ! Voici quelques photos d’un peu plus près…

Des nouvelles feuilles d’un vert tendre, de ceux qui font plaisir ! Alors certes, je ne caresse pas trop l’espoir d’avoir des fleurs cette année, mais je suis ravie qu’il reprenne vigueur.

Mais à quoi sert la taille, alors ?

En l’occurrence, il s’agit surtout de favoriser l’apparition de nouvelles feuilles et de nouvelles branches. La taille permet d’éviter que la plante perde trop d’énergie à se débarrasser des parties mortes. Par ailleurs, les nouvelles branches recevront davantage de lumière ce qui favorisera la repousse.

Si votre laurier rose a gelé, ne perdez pas espoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *