Il y a un an, j’achetai ma toute première plante. La première pièce de ce qui est devenu ensuite : mon chouette balcon en permaculture. J’ai donc effectué un premier cycle entier. L’occasion de faire un petit bilan pour repartir pour une deuxième année ! Récapitulatif de la 1ère année de permaculture sur le balcon Été 2016 : j’apprends que la permaculture existe, et je lis tout ce que je trouve sur le sujet. À ce propos, c’est fou comme la documentation a explosé en seulement un an. L’an dernier, il n’y avait quasiment que la ferme du Bec Hellouin et pour son adaptation urbaine,Lire la suite →

Bourraches, lavandes, consoudes… Mon balcon est volontairement fleuri d’espèces mellifères. J’avoue que le côté esthétique est passé totalement au second plan au moment de choisir mes plantes fleuries. Au final, les abeilles n’ont pas mauvais goût, et nous apprécions ces plantes rustiques (et l’odeur de la lavande offre instantanément 15 secondes de vacances.) Ma commune a installé plusieurs ruches dans la ville et d’une manière générale, j’ai l’impression que les abeilles ne manquent pas dans le coin. Alors, depuis le mois de mai, le balcon est systématiquement occupé par au minimum une demi-douzaine d’abeilles qui vont et viennent du lever au coucher du soleil. PourLire la suite →

Et si, j’en fais toujours des caisses ! Plus sérieusement… L’autre jour, alors que je me tordais dans tous les sens pour prendre une énième photo de larve de coccinelle, je m’entretenais avec une autre partie de moi-même qui assistait à la scène : « Des coccinelles, y en a partout ! T’en fais pas un peu des caisses ? » Je me suis immédiatement répondu à moi-même : « NON !!! ». Alors : pourquoi avoir des larves coccinelles et de jeunes coccinelles sur un balcon en permaculture, c’est tellement cool au-delà de tout ce que le cool peut supporter ? Tout d’abord, parce que j’ai des pucerons.Lire la suite →

L’hiver dernier, j’avais installé un hôtel à insectes sur mon balcon avec l’idée de commencer à y ramener un peu de biodiversité… Une partie de moi était très sceptique quant à la possibilité que des insectes puissent découvrir cet endroit et s’y installer… Mais soit. À ma connaissance, il ne s’est pas passé grand-chose là-dedans pendant plusieurs mois… À la mi-mars, j’ai eu l’occasion d’observer un drôle de manège. Un bourdon tout poilu (un osmie en réalité) faisait des allers et retours réguliers dans mon hôtel. Je me suis même amusée à le chronométrer : de 9h du matin à 19h (de l’arrivée du soleilLire la suite →

Pour tous les détails concernant l’installation d’un hôtel à insectes sur votre balcon ou votre terrasse, cliquez sur le lien. Au moment de choisir mon hôtel, j’ai surfé sur le web. Il y a pas mal de lien vers Amazon car j’ai l’abonnement Premium et la livraison rapide est agréable. Certains hôtels à insectes proposent également des mangeoires ou des nichoirs à oiseaux . Attention tout de même à ce que votre hôtel à insectes ne se transforme pas en fast food à mésanges. 😉 Perso, je ne prendrai pas le risque de mettre les deux côte à côte. Pour choisir votre hôtel, regardez leLire la suite →

Comment choisir et installer un hôtel à insectes sur son balcon ? Pourquoi faire ? Est-ce sûr ? Voilà mes préoccupations du moment. Je partage avec vous mes réflexions sur le sujet. 80% des plantes ont besoin d’insectes pollinisateurs pour être fertilisées. Sans insecte sur mon balcon, mon potager ne me servira pas à grand chose. Pas de courge, pas de tomate. Pas de chance non plus les pollinisateurs ont été chassés des villes. Ils n’apprécient pas spécialement la pollution de l’air, n’y trouvent pas de nectar, et certaines plantes d’ornement n’aident pas, puisqu’elles sont vendues stériles. On peut donc s’acharner pendant plusieurs saisons pourLire la suite →